Urbanismes 2

Une belle découverte, ce dimanche de décembre à Paris, et le mardi : la Fondation Vuitton. Oui, oui, je sais, vous vous demandez ce qui m’arrive de chanter les louanges de ce groupe spécialisé dans le grand luxe ! Quand il se sert de sa fortune pour nous offrir ça : 013_11dec16_fondation-vuittonj’avoue, j’ai vraiment beaucoup beaucoup aimé. Même si « offrir » n’est pas vraiment le mot… quoique, pas beaucoup plus cher que l’expo au Grand Palais ou l’entrée au Louvre, et un tarif « famille » assez intéressant (38 € pour 2 adultes et 4 enfants moins de 18 ans maxi). Pas de possibilité d’entrer, ce dimanche-là, voir l’exposition de la Collection Chtchoukine, ils annonçaient complet depuis le vendredi. Tant pis, nous avons fait le tour du bâtiment, et en avons profité pour flâner dans le Jardin d’Acclimatation. Un régal, pour moi qui ne connaissais pas. Et puis, le soleil, les bois, la nature… un peu revue et corrigée, d’accord !

Mais comme Paris recèle bien des découvertes artistiques à faire, nous avons continué la journée de dimanche par une visite à Hergé au Grand Palais. Bon, je me disais que, à défaut de Braque, Picasso, et autres, Tintin, Haddock, la Castafiore et les Dupondt seraient un agréable passetemps… et ce fut bien plus qu’agréable ! Hergé peintre, dessinateur, architecte, amateur de sculpture…

Par contre, nous n’allions pas déclarer forfait pour Chtchoukine, nous sommes revenus le mardi matin, sans réservation, et nous avons pu prendre les entrées sur place. La lumière avait changé, le ciel avait perdu de son éclat. Mais pas le bâtiment. Que nous avons vu aussi de l’intérieur cette fois.

Quant à l’exposition… N’étant pas une spécialiste de l’Art, des Beaux Arts, je me contenterai de vous dire que j’ai été éblouie. Bien sûr, on connait beaucoup de ces tableaux, par les livres, les reproductions. Mais, par exemple, la salle Matisse, fabuleuse ! Le plus beau choc, pour moi. Et les Van Gogh, les Gauguin, et Monet, et Picasso, et Henri Rousseau, et… et… Non, vraiment, la réputation de cette exposition n’est pas surfaite. Je n’ai pas fait beaucoup de photos, ces tableaux sont tellement dans nos yeux… mais j’ai bien aimé ces deux tableaux de Malévitch, mis en parallèle, la porteuse de seaux :

C’est cependant avec Hergé que je termine cette page… il vous dit mieux qu’avec mes simples mots tout ce que je vous souhaite pour les jours à venir !

Londres, 2 – musées

Londres sept15_8697Même si vous n’êtes pas un fanatique de visites de musées, il faut avouer qu’à Londres il en est qu’on ne peut absolument pas rater. Si, si, je vous assure. C’est sûr, avec leurs colonisations, leur expansion ici et là pendant de longues années, les Anglais ont rapporté de quoi bien remplir salles et caves de leurs musées… Ne serait-ce que pour le British Museum : la Grèce, et l’Egypte, et l’Inde, et l’Afrique, et je dois en oublier… Se priver de voir de telles œuvres serait vraiment dommage, d’autant plus que l’entrée des grands musées nationaux est gratuite ! Comme nous n’avons pu rester que 6 journées, nous avons dû faire des choix, bien sûr. Un musée, voire deux, par jour, c’est déjà pas mal… Donc aujourd’hui, quelques coups de cœur de nos visites « culturelles ». Vous avez eu droit aux Mews (pas gratuit, faut bien entretenir les dorures…), à la Maison de Haendel (c’est une association qui s’en occupe), à la Leighton House (association là aussi). Mais dès le lundi, au programme du matin : Museum of London. Des trésors tous « made in GB », dans ce grand musée. Entrée libre. L’Histoire de Londres et des Londoniens de la Préhistoire à nos jours. Passionnant. Trop de choses à voir, et c’est sûr, j’en ai manqué quelques unes !

L’après-midi, Greenwich étant au programme, nous avons choisi le Cutty Sark plutôt que les musées navals ou la Maison de la Reine ou l’Observatoire. Il faut dire que, même en partant assez tôt le matin, il est difficile de voir plus de deux musées dans la journée, tellement on trouve de raisons d’être intéressé. L’histoire du Cutty Sark est très bien mise en valeur, même si au premier coup d’œil on est un peu surpris : le navire est entouré d’une gangue acier et vitres, et seuls les mâts dépassent de cette espèce de « cercueil ». Mais dès qu’on entre, c’est fabuleux.

Autre grand musée le British Museum. Incroyable. Bien sûr, parmi les œuvres exposées, tellement sont le résultat de vols officiels que par moment c’en est gênant… on peut aussi se dire que, lorsqu’on sait ce qui peut se passer avec les chefs-d’œuvre antiques au nom d’une religion ou autres vaines raisons dans le monde, au moins, là, elles sont protégées ?

Bien sûr, impossible de tout découvrir ! Mais nous avons passé un long moment à admirer une citole, et les merveilleuses sculptures minutieuses de son manche…

Encore un musée dans un lieu extraordinaire, le Victoria et Albert Museum. Imaginez, 145 salles dans un palais créé pour être un musée (et non pas un palais transformé en musée comme le Louvre par exemple) ! Encore une fois, merci les Colonies, l’Inde surtout en l’occurrence. Mais aussi l’Europe du Moyen Age et de la Renaissance, avec des copies de tout ce qui peut être copié en statues par exemple depuis des siècles ! Et puis tout ce qui fait les Arts Décoratifs, matériaux, techniques, superbement expliqué, montré, exposé. Bien aimé la section spectacle, costumes, dont le tutu de Margot Fonteyn, devant lequel j’ai pensé très fort à mes amies danseuses, tellement fort que je suis sûre qu’elles l’ont vu comme si elles y étaient 😉 .

Dans la cour du musée, les enfants ce jour-là se moquaient bien des merveilles exposées dans les salles, et préféraient le bonheur de patauger sous le soleil…02sept - Victoria Albert Museum_8585 Pas de musée pour notre dernière journée à Londres, les rives de la Tamise en sont un à ciel ouvert (et couvert…), mais je reparlerai plus tard de cette balade. Un petit tour dans la Tate Modern, juste pour voir le Millenium Bridge et la perspective de haut, manque de temps… Donc, beaucoup de visites restent à faire, finalement… et pourtant, nous n’avons pas traîné devant les magasins ! Ah, si, j’oubliais, à propos de magasins, celui qui est à lui seul un musée : Harrods, à voir, du moins pour les rayons alimentation ! (pour les autres, c’est ultra chic mais sans décor aussi spectaculaire, presque banal, sauf les prix !). La poissonnerie, avec son aquarium devant lequel se pavane une pieuvre rose… un délice !

L’escalier principal, de bas en haut, est à lui seul un monument d’excentricité, de folie, de démesure rocambolesque, « abracadabrantesque »…. quant au monument à Lady Di et Doddy…. il faut voir ça (tout en bas de l’escalier) ! Et là aussi, l’entrée est libre… 😉

Londres sept15_8696Par contre, pour ma collection de crayons de musées, enfin commencée pendant ce séjour, chez Harrods, c’était raté.