Architectures

Les manifs sont bien sûr l’occasion de faire entendre (enfin… d’essayer…) notre colère, l’occasion de retrouver des ami-e-s (surtout quand, comme nous, la « retraite » se passe à la campagne, à plus de 30 km de la grande ville 😉 ), mais aussi l’occasion de regarder la ville.

Ce mardi 10 décembre, départ depuis le métro Borderouge, pour aller jusqu’à Saint Cyprien. Un quartier tout nouveau, pas encore terminé, une nouvelle ville dans la ville… Côté architecture, on est loin de l’unité architecturale du centre ville !

Rendez-vous à Saint Cyprien, vieux quartier Toulousain… halles, anciennes maisons…

Et les anciennes douches municipales, transformées en Maison Citoyenne, mais dont on a gardé les jolies mosaïques.

Entre le boulevard qui mène à la Garonne et la porte Saint Cyprien, le musée de l’affiche « MATOU », le musée des Abattoirs, un jardin devant les anciennes fortifications (rénovées), un monument aux morts moderne entouré de maisons typiques de ce quartier, des grilles de balcon, une terrasse sur les toits…

Et Garonne. Qui, ce mardi de décembre, reflétait le bleu du ciel sur ses eaux un peu tumultueuses.

Quelques immeubles un peu fantaisie, entre Héraklès et Arnaud-Bernard, le ciel bleu au-dessus des platanes nus, reflets dans les vitres…

Et nous arrivons aux immeubles chics le long des boulevards. Balcons ouvragés, coupoles, frises, pierre blanche et brique rouge. Avec, entre deux immeubles en briques, le blanc éclatant du nouveau marché Victor Hugo… Et, presque à l’arrivée de la manif, la fontaine romantique de la place Roland.

Voilà, vous avez fait le parcours avec moi 😉 . Sans l’ambiance… Bonne soirée !

Illuminations !

Illuminations !

Décembre, mois des lumières dans nos villes et villages. Et même dans les campagnes ! On a beau parler d’écologie, d’économie, pour préparer festivités de Noël et de fin d’année, il semble difficile de ne pas illuminer ce mois de décembre. J’avoue que, dans mon petit hameau, on reste raisonnable, pas question de rivaliser avec Toulouse, pas même avec la ville de Grenade plus proche…

Je ne vous parlerai pas aujourd’hui des lumières de la ville, mais de la maison qui fabrique ces illuminations de fêtes. Savez-vous que, depuis 1973, c’est un établissement situé à Apt (84400), l’entreprise Blachère Illumination, qui fournit pratiquement toutes les illuminations des villes de France, ainsi que celles de plus de 150 pays… (même si, depuis, pas mal de filiales ont été ouvertes un peu partout).

Nous n’avons pas visité le site de fabrication, mais le petit magasin d’usine (je cite : « à la demande de nos visiteurs, nous avons rendu l’activité de l’entreprise Blachere Illumination plus visible sur ce même lieu en y installant également notre magasin d’usine ») qui proposait en novembre les décorations de fêtes pour la maison.

Guirlandes, boules, larmes, bulles, sujets en bois, compositions lumineuses, calendrier de l’Avent, illuminaient la pièce… Comme trop souvent, hélas, ces décors ne sont pas fabriqués à Apt, mais …. je cite : « les produits lumineux pour la maison et le jardin sont issus d’une production industrielle chinoise que nous maitrisons » Il ne vous reste plus qu’à vérifier que vos décorations de fêtes sont bien importées par Blachère !

Sur le site, situé en pleine zone industrielle, la Fondation Blachère, dédiée à l’Afrique (la boutique regorge de superbes objets, tissus, africains), regroupe un centre d’art, une Galerie, un magasin « la Boutik », une Librairie. Le centre d’art propose du 5 décembre 2019 au 2 mai 2020 une exposition : « Trans-fer » ( http://www.fondationblachere.org/ )

Beau mois de décembre, que vos fêtes soient lumineuses !

Cet article a été rédigé dans le cadre du collectif de blogueurs « En France Aussi ». Le thème du mois de décembre est « lumières », il a été lancé par Pierre du site Mon Grand Est.