Karine, Myriam et…

Karine, Myriam et…

J’ai bien fait de passer du temps au jardin dimanche ! Depuis, tempête, rafales de vent, bourrasques de pluies, nuages gris devenant noirs d’orage en fin de journée… brrr ! on se croirait en plein hiver, et non pas à deux semaines du printemps. Pourtant, elles ont de jolis prénoms ces tempêtes : Karine, puis Myriam, quel prénom pour la suivante ? En tout cas, elles arrivent de l’ouest, ces dames, et je pense qu’il ne faisait pas bon se promener le long de l’océan ces derniers jours… Et comme j’aime bien aller faire un tour sur les pages dédiées à ma chère Basquaisie, en voici quelques photos (crédit photo Biarritz rocher de la Vierge : Euskal Kostaldea Photgraphie Pays Basque, crédit photo grotte du Phare de Biarritz : Seb Darrieutort, crédit photo plage de la Chambre d’Amour à Anglet : Karine Pierret-Delage). Toujours aussi beau, l’océan,malgré les tempêtes !

Évidemment, chez nous, les tempêtes n’ont pas la même allure ! Mais quand même, j’aime bien les nuages coléreux de fin de journée, ou ces effets de photos presque en noir et blanc, branches noires sur ciel laiteux…

Quand il pleut, j’essaie souvent de photographier ces gouttelettes en suspens, jouant un peu les stars, se faisant attendre pour rejoindre leurs copines sur l’herbe ou la terrasse… mais ce n’est pas facile, et je n’ai encore jamais réussi à en photographier une au moment où elle se décidait !

En tout cas, j’aime bien regarder, à travers les gouttes sur les vitres, ce ciel gris, le jardin si vert (et pour cause… merci la pluie !), la terrasse qui attend le retour de l’été et des soirées amicales.

Mais cette année je crois que, même si le soleil réapparaissait dès demain, notre libellule n’éclairera plus la nuit… il faut dire que cela fait bien des étés qu’elle est arrivée à la maison ! Peut-être lui trouverons-nous une autre place, au milieu des rosiers ???