Souvenirs de fraîcheur

Souvenirs de fraîcheur

Le thermomètre flirte avec les 38° à l’ombre et sous abri, le vent d’autan (même léger) n’arrange pas les choses… dans la maison, toutes portes, fenêtres et volets fermés c’est du 25 à 26°, l’eau de la piscine (malgré ses 28°) apporte un peu de réconfort, d’autant que pour y arriver il faut faire quelques pas sur le « gazon » devenu paille et avec un « ressenti » (comme on dit à la météo de 45°)… je me prends à rêver d’Islande !

Petit retour sur mon dernier séjour dans cette île si attachante, histoire de retrouver le vent, les couleurs, les ciels, les glaces, les caldeiras, les cascades, les sources chaudes…

Cette année-là (septembre 2017), nous avions même réussi un jour à enlever les polaires, et pourtant nous étions à Sudureyri, dans « le haut à gauche » de l’Islande, là où le dessin de l’île forme comme une main. Bien sûr, il y a eu quelques journées moins estivales, et en aucun cas comparables à ces jours-ci 😉 , mais nous n’avons jamais eu vraiment froid. Et puis, dans les accueillants petits restaurants ou cafés des villages, les soupes et plats nous réconfortaient si besoin. Sans oublier les myrtilles ramassées dans la journée et dégustées avec le skyr !

Bref, ce sera pour une autre année… peut-être… bon mois d’août à vous toutes et tous !

Tournesols

Tournesols

… et autres plantes campagnardes. Balade tranquille dans les environs, petit bois, le Marguestaud, et chemins autour ou le long des champs.

Mauve, chicorée, millepertuis, camomille… toute une pharmacie ! Mais aussi des petits chardons, quelques daturas en bordure de champ, des baies d’un rouge éclatant, et ces belles hampes de fleurs mauve-rose (dont je n’arrive pas à retrouver le nom) poussant le long des fossés…

Le maïs n’est pas encore formé, mais ses « barbes » m’ont rappelé mon enfance landaise…

Et donc les tournesols. Les environs commencent à se dorer, même sous le ciel gris !

A propos des tournesols, si vous connaissez les « nombres de Fibonacci », savez-vous que les tournesols en offrent un bon exemple ? « Les petites structures qui couvrent la surface orangée centrale sont alignées en deux formations spiralées tournant en sens contraire. On peut dénombrer les structures dans chaque spirale :il y en a 21 dans un sens et 34 dans l’autre. Il s’agit bien d’une paire de nombres de Fibonnaci successifs. » (tiré du livre de Hubert Reeves, « J’ai vu une fleur sauvage-L’herbier de Malicorne »).

Retour par le petit sentier (nettoyé depuis le printemps), passage le long de la réserve d’eau bien envahie par les roseaux et diverses plantes…

Une dernière image des environs, moutons et béliers dans leur pré, tournesols fleuris ou à fleurir en fond, le bois de Tourguil, le bois du loup… campagne des Hauts Tolosans.

Déjà le milieu du mois de juillet ! Le festival « Danses et Musiques Pour Tous » aurait dû avoir lieu cette semaine… le COVID 19 et les protocoles sanitaires imposés en ont décidé autrement. Espérons que l’été 2021 fera revivre le festival et… le village !

Champêtre

Champêtre

Début de fin de semaine… encore une fois, le temps défile trop vite ! Une journée entre nuages blancs et soleil, un peu de vent, pas vraiment l’été, mais c’est parfait pour aller faire un tour dans le champ d’à côté. Juste pour le plaisir. La vue ne change pas, mais je ne m’en lasse pas…

Je traverse le champ fauché pour aller dans le suivant, qui est finalement resté en jachère, pour le plus grand bonheur des papillons, fleurs champêtres et herbes folles !

Et cette fois (encore…) je n’ai pas résisté à cueillir quelques fleurs pour un vrai bouquet champêtre.

Belle fin de semaine !