mon autre pays…

préparatifs_1477

Retour de ma ville aimée, Venise, et me voilà repartie dans les cartes, préparant un prochain circuit « chez moi » pour le mois de mai. Dans ma vie, il y a trois « chez moi ». Mon premier « chez moi » ce sont les Landes, forêts qui embaument au soleil, genêts et ajoncs, plages immenses, barthes marécageuses le long de l’Adour, le petit village de mon enfance avec son école à deux classes (qui d’ailleurs a bien changé depuis…) et ses soirées cinéma dans l’épicerie, les champs de maïs, les vaches que nous gardions et ramenions après l’école avec ma copine de la ferme voisine, enfance heureuse… Mon dernier « chez moi », c’est ici, dans la campagne entre Gers et vallée de Garonne, collines d’un côté et plaine de l’autre, villages aux briques rouges mêlées de galets, forêts, champs devenus par endroits démesurés, Toulouse la rose, les halles de nos bastides, une vieille maison pour accueillir famille et ami/e/s, une vie d’adulte heureuse dans son métier, dans sa famille, dans ses engagements, des enfants, des petits-enfants, la retraite…

Mon autre « chez moi », si cher à mon cœur, mon deuxième « chez moi » chronologiquement parlant, c’est le Pays Basque, que je surnomme affectueusement Basquaisie, l’Océan, les Pyrénées, les ami/e/s de jeunesse, les balades en solex, le collège puis le lycée, l’odeur des pins en bord de l’Océan, l’odeur des vagues, la maison, l’adolescence et un peu plus. Et voilà que je me lance dans un circuit entre amis dans ce Pays Basque… et si j’ai eu à cœur de faire aimer Venise, ici aussi je voudrais tant que chacun reparte amoureux de « ma Basquaisie » !

C’est sûr, en une petite semaine, il sera impossible de tout connaître du pays, de tout visiter… mais dans cette partie du Labourd où nous « gîterons », il y a tant et tant de beauté à découvrir. L’Océan, bien sûr, la Rhune, les « petites » Pyrénées, les vallées perdues, les villages typiques à la « Ramuntcho », un peu trop cartes postales parfois (mais nous n’y serons pas en « haute » saison, privilège de la retraite !), artisans, églises et chapelles, ports, plages, grottes, légendes…

six journées de découverte au bout desquelles sera, je l’espère, effacée des esprits l’image du Basque terroriste, hortensia-Biarritz_1486et qu’elle aura été remplacée par l’image de femmes et d’hommes aimant leur pays, vivant leur pays, et souhaitant le faire aimer.

A suivre…

2 réflexions sur “mon autre pays…

  1. mais en voilà une bien jolie promo pour notre cher pays basque….Tu vas te faire embaucher illico dans une agence de tourisme, le luxe que tu connais en tant que jeune retraitée est menacé. sans blague ta plume est restée littéraire et tes photos sont magnifiques.je ne serais pas d’ici j’ accourrais bien vite pour connaître ce fabuleux pays où il fait si bon vivre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s