envie d’Egypte…

Restaurant Achraf_Des nouvelles de notre ami Achraf, qui a ouvert un restaurant au Caire ( https://www.facebook.com/pages/Habibi-Caf%C3%A9-Restaurant/713877178677110 ) et voilà que je me reprends à rêver d’Égypte ! Pourtant, encore hier, des informations pas très réjouissantes à propos du pays… Mais, à en croire les photos mises par notre ami, la vie continue, là-bas. Quelle vie, comment, dans quelles conditions, difficile de vraiment le savoir. Sauf à y aller…. ? Il n’est pas simple, surtout lorsqu’on ne parle pas égyptien, de voyager à sa guise dans ce pays, c’est pourtant ce qu’il faudrait pouvoir faire. Les voyages sont orientés sur les civilisations anciennes, et, pas la peine de se voiler la face, c’est ce que recherchent la plupart du temps les touristes en Égypte.

Des pharaons au passage des armées napoléoniennes, chacun essaie de retrouver son chemin au travers de l’Histoire… malgré l’évolution de notre monde. Mais ne boudons pas le plaisir, effectivement, de voyager, de marcher dans les pas de ces civilisations souvent idéalisées, transformées, rêvées, fantasmées… certain écrivain y est pour beaucoup ! Car je ne crois pas vraiment à « Pharaon père du peuple », qui veut le bonheur de tous sur Kemit… le pouvoir des prêtres, les courtisans, les rivalités, ont certainement été plus importants pour les Grands de l’époque que le bonheur du peuple ! Lorsqu’on voit ces réalisations pharaonesques, qui nous époustouflent encore, il est difficile de croire que ceux qui ont travaillé à l’édification des ces monuments l’aient fait avec le sourire aux lèvres, et sans imaginer une autre vie.

Mais, oui… J’ai aimé me retrouver à Saqara, où règne (pour moi…) une ambiance particulière, proche du spirituel. J’ai aimé me promener à Assouan, sur le Nil, dans le village. J’ai aimé la vallée des Rois, le village des Artisans, leurs tombes, reflets d’une vision de l’au-delà si différente de celle que nous pouvons envisager quelle que soit notre croyance, religieuse ou philosophique.

J’ai aimé Le Caire et sa foule, ses encombrements (mais pas sa poussière… 😉 !). J’ai aimé l’intimité de Philaé, et la grandeur d’Abu Simbel. J’ai aimé les petits hôtels où nous sommes descendus, loin des normes internationales, très loin même…

Et, je l’avoue, j’ai aussi aimé l’inévitable croisière sur le Nil, même si j’aurais préféré la faire plutôt sur une dahabieh que sur ce gros bateau.Louqsor_1466

Parce que, malgré tout, ce passé intrigue, questionne, comment en est-on arrivé à ce qui se passe alors qu’il y a eu une telle civilisation, étonnante, raffinée, capable de tant de découvertes ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s