Ciel bleu, ciel gris

Ciel bleu, ciel gris

Un premier dimanche de cette nouvelle année lumineux, éclatant, superbe. Balade (fraîche) dans les environs.

Tout au fond, derrière les collines, un champignon blanc, à peine coupé par un des rares nuages présents dans le ciel ce jour-là… la centrale de Golfech nous envoie ses signaux de fumée… mais, comme m’a répondu une amie, « c’est pour que tu puisses te chauffer et t’éclairer »…

Hélas, cette belle luminosité a vite disparu… depuis, c’est ciel gris. Tout le monde s’accorde à dire « c’est un temps à neige », mais nous ne voyons rien venir ! Quatre ou cinq malheureux mini-flocons ce matin, disparus à peine touché terre ! Les branches nues dessinent leurs entrelacs sur ce ciel gris. Demain, peut-être…