Le vol du bourdon

Aucune idée de la véritable identité de ce sniffeur de pollen, mais je peux vous assurer qu’il aimait ça ! Complètement ivre ! Le nez enfoui sur le pistil, le ventre saupoudré de cet or jaune pâle, culbute arrière dans le cœur des fleurs, jusqu’au moment où il en a eu probablement assez, et est reparti vers une autre althæa…

Quel goinfre !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s