Mosaïques…

Musiques du pourtour méditerranéen, un voyage en Albanie, Italie, Grèce, Turquie. Chant sacré d’Orient, chant de marin, chants traditionnels. C’était dimanche 20 décembre, dans une belle salle de spectacle parisienne, la salle Pajol, dans le 18ème, à Paris. Enris Qinami, le groupe Asinora, pour les musiques et les chants. Pour l’accompagnement en danses, Doumélia, Alexia Martin, et l’atelier chorégraphique Dayma. Au départ, je voulais faire une page tranquille sur cette journée parisienne, avec Guillemette et les trois pitchounes… mais j’ai encore tellement mitraillé pendant le spectacle, que je préfère, pour commencer, vous entraîner à la suite de ces musiciens, musiciennes, chanteur et chanteuse, danseuses, dans ce magnifique voyage. Et pour les moments parisiens en famille ce sera un autre article !

Alexia avait invité Doumélia (Guillemette) à participer à ce spectacle, musiques et danses. Bon, je suis déjà une ardente défenseure de la musique vivante, j’aime la danse et les danses, mais sincèrement, rien n’égale la danse sur la musique vivante… connivence, écoute, entente, partage, l’émotion est totalement différente, et tellement plus complète ! Et là, même avec l’œil collé au viseur de l’appareil, le bonheur était vraiment au rendez-vous.

Première partie, musiques d’Albanie, avec Enris Qinami. Danse d’aujourd’hui, danse virevoltante, danse sacrée, sur des musiques et chants intemporels

Danse d’Orient, chant marin de Grèce, intense (échange magique entre Chloé et Alexia), Asinora nous a promenés autour de la Méditerranée, berceau de civilisations aujourd’hui malmenées…

… avant de nous emmener du côté des tziganes, avec Doumélia

Puis, avec humour et enthousiasme, Chloé nous a donné une recette grecque d’aubergines, auxquelles les danseuses de l’atelier Dayma ont participé avec visiblement beaucoup de joie… et que le public a dégusté avec bonheur !

Un pur moment de joie, terminé trop vite… Mais j’espère que ce n’est que le début d’une longue et belle suite de collaborations entre musiques et danses d’ici et d’ailleurs, entre musiciens et danseuses/danseurs de tous pays, unis pour prouver que la culture est universelle, que les mots liberté, égalité, fraternité ont encore un sens…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s