Launac en avril, 1

Launac en avril, 1

Tourisme de proximité ! Mais pourquoi pas ? Même si l’envie de repartir « ailleurs », de retrouver mes villes et pays coups de ❤ , commence à devenir un peu pressante… patience patience ! D’autant qu’avec mes idées sur ces vaccins-qui-n’en-sont-pas et qu’il faudra refaire tous les 6 mois sans garantie d’immunité, je risque d’avoir un peu de mal à me déplacer. Mais bon, là n’est pas la question aujourd’hui, je vous propose de venir vous balader ce petit village des Hauts Tolosans, pas vraiment classé « grand tourisme », et qui pourtant réserve quelques jolies découvertes.

Car Launac a une véritable Histoire, oui, avec un grand H ! Les nouvelles lois ou voies de circulation ont, au fil du temps, écarté ce village des axes principaux, mais il fut une époque où Launac était un centre commercial important… En reculant encore plus dans le temps, il y eut une grande bataille sur la plaine de Launac. Pour davantage de précisions,un article avec des textes de Michel Comby, historien local, dans ce blog : http://unmondedimage.canalblog.com/archives/2021/02/05/38786758.html . Gaston Phaebus, le Prince Noir, ont logé dans le château alors château-fort. Mais pour le château et ce qu’on connait de son histoire, suivez le lien : https://bborda-silvand.blog/2014/09/21/coup-de-coeur-a-launac/ , et revenons au présent ! Bien sûr, comme tout vrai village, vous trouverez une Mairie (dans ce qui fut un hôtel particulier), une halle, une ancienne école reconvertie en maison des associations, une école, une église (fermée, hélas, en semaine) et, puisque nous sommes à la limite du Gers, des couverts près de l’église…

Côté commerces… il y a des efforts à faire ! En 2008, grâce à l’obstination et l’énergie d’une conseillère municipale, un marché a vu le jour sous la halle ( https://bborda-silvand.blog/2018/09/30/anniversaire-10-ans/ ). Et il faut souligner que la municipalité a réussi à maintenir ce marché malgré les confinements successifs, dans le respect des consignes sanitaires, ce qui a permis aux habitants de pouvoir faire leurs courses dans leur village. Car il n’y a pas de véritable épicerie, hélas. Mais par contre… la boulangerie est toujours là, un restaurant a ouvert (quand c’était permis 😦 ) et, dernière arrivée, une brasserie, installée à la place d’un poste d’essence-épicerie-journaux-tabac qui avait fermé… Et, important, le bureau de Poste est encore en place, avec des horaires limités, mais il est là !

Une vie associative plutôt riche, un parc somptueux, une maison de santé ouverte depuis 2 ans, un cabinet de kiné, une dentiste, des infirmières, des gîtes d’hébergement. Ce n’est donc pas le désert ! Si les lotissements prennent de l’ampleur il reste, presque au cœur de ville, des endroits de calme : le parc ( https://bborda-silvand.blog/2019/01/15/sortie-au-parc/ ), des bancs à l’ombre de vieux arbres ou au coin d’une habitation, une hêtraie aux magnifiques couleurs en automne (où je me suis demandé si ces restes de murs en bordure d’un ruisseau n’auraient pas abrité un lavoir, question à poser aux quelques anciens du village !)

Région encore agricole, un grand lac réservoir, sur lequel les samedi et dimanche l’aviron est roi. Mais pour l’instant, la visite est terminée. Il reste encore des maisons, des curiosités, de jolis noms de rues à découvrir… je reviens très vite avec ces petits riens qui font les sourires d’un village !

Anniversaire : 10 ans !

A Launac, aujourd’hui, on a fêté les 10 ans du Marché du Dimanche.00_30sept18_Launac

La reine du jour, bien sûr, est Lydia, fondatrice du marché, qui malgré « vents et marées » (selon la formule consacrée 😉 ) a tenu bon et a réussi son pari. 35__30sept18_Launac_Lydia Pas facile, dans un village entouré de grandes surfaces (dans un rayon de 10/12km) placées souvent sur le chemin de retour des travailleurs toulousains vers leurs maisons, et avec un très gros marché à Grenade le samedi matin implanté depuis des années, que dis-je : des siècles !

Lydia n’a pas été réélue lors des dernières municipales. Le marché y a perdu une part de son âme. Mais il s’est maintenu. Tant bien que mal. Car un marché, ce n’est pas que des commerçants et des producteurs. Un marché, c’est aussi une animation, un accueil. Et ça, Lydia savait faire ! Heureusement, la municipalité n’a pas oublié de rappeler que c’est grâce à elle que tout ce monde était là ce matin.

Donc, aujourd’hui, il y avait du monde sous la halle et sur l’allée du Foirail (je suis peut-être mauvaise langue : c’est peut-être aussi parce qu’il y avait un apéritif offert, des cadeaux à gagner…).

Qu’on aimerait que ce soit ainsi tous les dimanches ! Nous sommes restés, quelques un-e-s, pour manger à l’ombre des platanes, en écoutant Patrick chanter, un partage convivial et tout simple, avec nos achats du marché et le plat du jour de Jeff…

Côté commerçants, vous pouvez y rencontrer Françoise et ses pains, ses croustades, ses charcuteries de l’Aveyron; Patrizio et ses tomates séchées maison, son pesto rosso et son pesto verde (un régal celui-là !); Cathy et Jeff avec des plats du jour, des pizza, des œufs frais; et le boucher charcutier, avec aussi quelques fromages; Nadia et ses fruits confits, ses olives, ses pâtisseries orientales; Philippe et les fruits et légumes; les fleurs et plantes de saison en pot, de Daux; l’autre Philippe, producteur de miel à Caubiac; de temps en temps Michel et ses produits régionaux… (pardon si je n’ai pas donné tous les prénoms, je  ne les connais pas tous).

Côté clients, des habitués, qui ont pris l’habitude de se retrouver, on se dit bonjour, on parle un peu, de tout et de rien, juste pour le plaisir d’échanger. Mais parfois c’est plus sérieux : aujourd’hui, par exemple, j’ai appris que la municipalité avait pris un arrêté anti-Linky. Il y a ceux qui arrivent tôt, ceux qui flânent le dimanche matin et débarquent vers 11 heures ou plus tard. Comme il n’y a pas de bar dans le village, il y a un coin café où l’on se sert. Parfois une association vient rappeler ses activités aux Launacais. Aujourd’hui, pour cet anniversaire, quelques ânes de l’Asinerie d’En Manaou étaient venus à pied depuis Thil pour le bonheur des enfants…

Donc si, un dimanche matin, vous avez envie de découvrir un petit marché de village, venez à Lanac ! En prime, vous ferez un peu de tourisme, les « couverts », le château… vous pourrez aussi en profiter pour aller au restaurant : « La table de Launac » ouvre le dimanche…

Lydia, ton idée était géniale, bienvenue, et nous sommes plusieurs à souhaiter qu’elle perdure… Merci d’avoir été têtue ! A nous de continuer à la faire vivre. Avec toi… mais là, c’est une autre histoire 😉 ! Ah, j’ai failli oublier, aujourd’hui, il y avait Patrick, dit le Père Noël, mais il s’était déguisé pour nous chanter Bobby Lapointe, Boris Vian, et quelques autres chanteurs de… quand on était jeunes et qu’on chantait en français avec de chouettes textes ! (il a même prêté son micro à François, et posé des jalons pour un éventuel remplaçant ;-D ).

Pour aujourd’hui, le marché est terminé ! Mais vous pouvez aussi venir jusqu’à Galembrun après le marché du dimanche, puisque le 14 octobre c’est vide-jardins et outils de jardinage !

Alors, rendez-vous dimanche prochain au marché ?

Cet article participe au rendez-vous mensuel #EnFranceAussi organisé par « Le coin des voyageurs » et « le ou les blogueurs du mois » (du moins je vais essayer de comprendre comment ce site fonctionne 😉 )