Vacances romaines, 4

_DSC0162_11310Un petit moment de répit, entre la préparation des panneaux, à installer ensuite sur les routes, pour le prochain Marché des Créateurs (et coller de grandes affiches avec le vent d’autan, c’est pas de la tarte !) et la préparation du repas du soir… alors je replonge dans les souvenirs romains ! Ce lundi 25 avril, le temps n’était pas annoncé très beau, alors nous changeons le programme, et partons au Vatican. J’aurais mieux fait de garder le mercredi comme prévu. D’abord parce que nous nous sommes gelés à faire la queue le long des murs du Vatican (oui, je trouvais que l’entrée n’était pas donnée, alors en plus y ajouter la réservation internet, zut, ça faisait pas mal…), ensuite le lundi tous les autres musées étant fermés il ne reste que le Vatican, et donc les touristes s’y retrouvent (presque) tous ! Bon, pas grave. Surprise, l’entrée est moins chère que prévu : j’étais allée sur le site romemuseum.com (28,50 €). J’avais bêtement oublié d’aller sur le site direct : vatican.va où le tarif est le même que sur place (16 € + 4 € de réservation). La réservation évite tout de même une stupidement longue attente… C’est le début de la journée, le genou est encore en forme, nous montons par l’escalier. Tout le long, une exposition sympa sur les bateaux.

En haut, de très belles photos sur la vie des gardes suisses. Pas très amusant d’être garde suisse ! Annie et Michel m’ont fait découvrir qu’ils étaient obligatoirement Suisses… alors j’ai cherché, mais n’ai pas trouvé d’explication très claire à une loi de 1929 qui permettrait à « quiconque » d’entrer dans la Garde…Ensuite, malheureusement (mais c’est assez compréhensible, vu la foule de visiteurs) on suit les flèches… mais d’abord, la cour de la Pomme de Pin… cortile della Pigna (et oui, comme chez nous dans les Landes, la Pigne !),

puis les galeries se succèdent, les trésors rapportés du monde, ou offerts aux différents Papes, s’exposent,

les plafonds rivalisent de dorures et peintures, les mosaïques et sols en marbres brillent sous les lustres, les salles de Raphaël, les appartements des uns et des autres aux murs complètement recouverts de scènes héroïques (comment pouvaient-ils vivre entourés d’autant d’horreurs, tueries, batailles, massacres ?), LA chapelle (cette fois, zut, j’ai zappé, trop de monde), et à nouveau des galeries somptueuses.

Mais c’est étonnant, entre les chambres Raphaël et la Sixtine, il y a des salles de tableaux, sculptures, magnifiques, et on a l’impression que les visiteurs passent sans regarder, pressés d’arriver à la chapelle, c’est idiot. J’ai beaucoup aimé ces deux Vierges à l’enfant :

Nous sommes sortis dans les jardins, un peu étourdis tant par cet amas de trésors que par la foule présente, puis avons pris le splendide escalier…

et ensuite sommes rentrés par les petites rues, où le quotidien soudainement retrouvé nous a presque surpris après cette journée entourés de telles richesses !!!!

Et ce soir-là, nous avons délaissé les pâtes pour un risotto aux légumes et quelques charcuteries italiennes…

PS : ne soyez pas étonnés si les œuvres « principales » du Vatican ne figurent pas sur ces photos : c’était notre 2ème séjour, et j’ai essayé de regarder différemment ces trésors !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s