Londres, 3 – histoires d’eau

02sept - Tamise_8605Car il n’y a pas que la Tamise qui traverse Londres, il y a aussi quelques canaux… Dont celui que nous avons pris à Camden, qui passe dans Regent’s Park, et arrive à Little Venice. Une balade fort agréable. Que nous avions prévu de faire en bateau, hélas, notre horaire ne correspondait pas avec celui des diverses compagnies qui proposent la balade. Mais, le soleil était là, alors, nous voilà partis pour quelques miles à pied. Très calme sur une bonne partie du trajet, un peu plus bruyante lorsque nous sommes arrivés au niveau du zoo. Des arbres, un bateau par-ci par-là, de belles maisons… un court moment j’ai pensé à la Brenta…

Et puis nous sommes arrivés sur une ville flottante, pas encore Little Venice, mais des péniches, des bateaux de toute sorte, décorés, vivants, avec petit jardin attenant le long du chemin où nous marchions.

Dommage, des travaux sur le chemin nous ont obligés à retrouver la ville et sa circulation, mais nous avons récupéré malgré tout le canal, pour enfin arriver à Little Venice, ses bateaux, ses jardins…

En fait, on est loin de Venise, et comme je ne connais pas Venice/USA, je ne peux pas dire si ça y ressemble 😉 , mais la promenade vaut vraiment la peine. Bon, d’accord, la pluie nous a rattrapés en chemin, puis le soleil, puis la pluie… nous étions bien à Londres, malgré cette escapade bucolico-aquatique ! Il semble qu’on puisse aussi trouver ce canal du côté d’Islington, mais là, nous n’avons pas eu le temps de le chercher.

Il fallait bien garder une journée pour la grande dame de Londres : la Tamise. 03sept_The Globe_8625

D’autant que les bords en sont particulièrement bien aménagés pour toute une journée si on le souhaite. A pied, en bateau, à nouveau à pied, mais… avec du gris, nous partons pour une journée Tamise. Très intéressant en tout cas. De Waterloo nous sommes allés jusque chez Shakespeare et son théâtre fort bien restauré, le Globe. Tout à fait comme je l’imaginais (l’extérieur en tout cas, une autre fois pour l’intérieur…) en lisant les policiers d’Édouard Marston.

De même les rives de la Tamise… dans la série de l’inspecteur Monk, d’Anne Perry, mystères géorgiens, les quais, les entrepôts, et bien il reste à un endroit un morceau de ces embarcadères où les passeurs faisaient traverser le fleuve.03sept_bord Tamise_8620 Ce qui est certain, c’est que l’ambiance maintenant est beaucoup moins sinistre qu’au XIXème, avec les magasins, une piste pour skate bien taguée, les camions de nourriture rapide (beaucoup de « tubes » Citroën, c’est amusant), les sculptures, les immeubles qui se chevauchent, qui jouent à qui ira le plus haut, qui sera le plus farfelu, tandis que les anciens entrepôts, les maisons de tous âges gardent leur sérénité.

Sur l’eau, c’est un autre aspect de la ville, mais toujours ces immeubles rocambolesques penchés sur les vieilles bâtisses. Tant de ponts, aussi…

dont bien sûr le Tower Bridge, imposant.

Nous avons même rencontré des crocodiles, le galion de Sir Drake, et… des joueurs de pétanque en costard-cravate !

4octobre15_8700

J’ai complètement délaissé l’ordre chronologique, finalement, je ne sais plus très bien comment je vais terminer le récit de ce voyage… ce sera la surprise, sur une prochaine page. En tout cas, aujourd’hui, à Galembrun, le ciel est assorti à cette journée de balade londonienne…

Une réflexion sur “Londres, 3 – histoires d’eau

  1. Pingback: Londres, 4 – où en suis-je ? | rêver d'ailleurs… et d'ici !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s