bacouettage…

Oui, je sais, vous ne connaissez pas ce mot ! C’est du patois de je ne sais pas vraiment quelle région, c’est du bavardage tout simplement, et je trouve que c’est un mot amusant. Pas vous ?

Donc, bacouettons ensemble !aube de Valentine_885

Une très belle journée hier, et ma foi aujourd’hui n’est pas trop mal non plus après un démarrage décevant. Mais l’aube d’un de ces derniers matins était splendide et méritait bien une photo…

Dans cinq jours, nous serons vénitiens pour une grande semaine. Quel bonheur ! Je n’aurai peut-être pas le temps de glisser quelque article, pensée profonde (;-D) et photo sur ce « journal », ne maîtrisant pas complètement les outils qui devraient apporter des moyens indiscutables de communication ! Enfin… qui devraient… car j’ai plutôt l’impression que, certes, nous avons de plus en plus d’informations (non contrôlées parfois, non contrôlables souvent) mais que cela n’entraîne pas davantage de communication entre nous, humains. Oh, nous avons beaucoup d’amis avec les réseaux sociaux, mais ce mot porte-t-il dans ce cas sa véritable signification ? Un ami, tout de même, c’est un peu plus qu’un nom sur Face Book ou autre réseau. Oui, bon, je m’égare je m’égare ! Donc, écrivais-je, nous serons à Venezia dans peu de temps. Si tout se passe bien. Les journées seront bien occupées, avec la découverte évidemment des principaux et incontournables monuments, celle aussi de nombreux palais-musées cachés ici et là dans les quartiers et dans lesquels je n’ai encore pas trouvé le temps de flâner, mais surtout les balades au hasard des rues… le plaisir de se perdre à Venise ! C’est que, carte en main ou pas, vous vous retrouvez souvent là où vous étiez persuadé ne pas devoir aller. Heu… c’est clair, là, ce que j’écris ? Et voilà que tout d’un coup vous découvrez

une sculpture sur un vieux mur, une indication rocambolesque, une rue au nom étonnant, un pont au-dessus d’un canal où se reflètent maisons et linge séchant au soleil entre les maisons, ou s’envolant au vent, apportant ainsi un peu de couleur au ciel gris… Plus que partout, il faut se promener « le nez en l’air » à Venise ! Ici, une statue sous son dôme parasol, là ces « altana » (merci Raymond, de m’avoir retrouvé le nom), terrasses sur les toits où dit-on les Vénitiennes se doraient les cheveux au soleil pour obtenir le fameux blond vénitien…, un lion sous un balcon, et ces couleurs de murs… autant d’images que j’espère pouvoir, nouvelles techniques et cadeau de Noël obligent, vous faire partager dans ce blog depuis la Sérénissime… que vous soyez mes amis « pour de vrai » ou « virtuels » !

un peu dans la gadoue_886Enfin, pour encore quelques jours, je suis à Galembrun, et bien que la pluie nous ait un peu oubliés depuis deux jours, la terre est encore toute détrempée et « gadoueuse »…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s