Launac en avril, 2

Launac en avril, 2

Quelques maisons, de vieux murs, des curiosités… et des noms de rue qui font rêver…

Quelques belles maisons « bourgeoises » anciennes en « centre ville », mais il y en a aussi deux très belles, style « maison de maître » à la sortie de Launac. Dans Launac, certaines maisons ont été rénovées pour le plus grand plaisir des yeux. On aimerait que tout ce cœur de village voie les façades remises à neuf, aux couleurs assorties, vieilles briques et crépis colorés… mais ce n’est pas évident à faire, tout ayant un coût, et c’est donc au bon vouloir et aux possibilités des habitants des lieux. Rénovées ou pas, de toute façon je préfèrerai toujours les vieilles maisons aux maisons nouvelles !

Vieux murs en travaux, petites curiosités, ici un mât de nichoirs à oiseaux, là un mur inondé de lobélias cascadant, une ancienne entrée, un passage fermé entre deux grandes maisons, le beau carrelage sous un couvert, des masques africains comme des totems en haut d’un balcon, le mélange briques et galets d’un mur, ou bien ce vieux mur en terre crue, les avancées de poutres à la limite de l’étage…

Je n’ai pas fait le tour complet de Launac… il y a de nouvelles restaurations en cours, des coins à découvrir, le lac, le chemin du Moulin, les chemins cachés, de nouveaux quartiers, même si le village n’est pas bien grand ! Pourtant Launac a une histoire très riche. J’ai trouvé un historique très intéressant des tribulations de Launac sur ce blog : http://unmondedimage.canalblog.com/archives/2021/02/05/38786758.html , un article récent (février 2021). Je reste beaucoup plus « nez en l’air » dans mes intentions, et beaucoup moins érudite… mais j’ai été ravie de découvrir cette page d’histoire de Launac, je ne savais pas tout ça ! Et si vous y passez au cours d’un de vos voyages, n’hésitez pas à vous y arrêter !

Vieux murs…

San Michele

Rien de tel, pour rêver, que d’être adossée à un vieux mur au soleil… pourquoi ai-je le vague souvenir d’un poème, oublié maintenant, lié à un mur au soleil ? Si en lisant ces mots, vous retrouvez un tel poème, vite, envoyez-le moi !

J’aime les vieux murs.

Les vieux murs… qui, mieux que Venise, nous offre cette palette étourdissante de couleurs défraîchies provoquant notre imagination, lui laissant tout loisir pour rêver… Pas seulement ceux des anciens palazzi sur les bords du Grand Canal ou des rii, mais aussi ceux des vieilles maisons au hasard des rues, des cours… couleurs passées, pierres qui cachent une histoire…

Mais il n’y a pas qu’à Venise que les murs font galoper l’imagination et le rêve, vous donnent envie de glisser votre dos contre eux… Briques et galets de ma région, pierres blanches du Gers,

vieux palais au cœur de Barcelone, vieilles pierres écossaises vous invitant à « positiver » à Stirling, ou celles du couvent d’Iona, murs décorés d’Égypte…

et ces murs d’Occitanie enveloppés de soleil et d’Histoire …

Ou tout simplement les murs de notre maison, lovés au soleil du matin au soir, devant lesquels il fait si bon lire, prendre un thé à la menthe, laisser courir nos pensées, imaginer un prochain voyage… quand le soleil est là !