Et à Venise ? (3)

Et à Venise ? (3)

Une fin de semaine à Venise, ça vous tente ? Grâce à Luca et Daniela, qui postent sur leur page FB et sur leur site une photo presque quotidiennement, c’est possible ! Venise, sereine, Venise libérée de ses énormes paquebots qui déversaient un flot de touristes sans scrupules (les croisiéristes, pas les touristes, ou du moins pas tous j’espère…), Venise ensoleillée, Venise qui peut respirer, où les Vénitiens les vrais (il en reste encore quelques uns) peuvent se retrouver pour papoter sur un banc (en gardant la distance recommandée), sur les quais, et peut-être redécouvrir une ville qu’ils ne voyaient plus, surtout dans certains quartiers et certaines rues. Car il faut bien l’avouer, ces hordes de touristes débarquant le matin pour repartir l’après-midi ne pouvaient que suivre les rues les plus connues, ne voir que les lieux « communs » de la ville (pourtant pas si communs que ça), et s’agglutiner Place Saint Marc, sur le pont du Rialto ou celui de la Paille, et c’est bien dommage. Ils n’avaient pas le temps de bader, de lever le nez, de rêver, de s’assoir sur une placette pour regarder la vie… Aujourd’hui, la vie semble avoir déserté la ville, mais restent les habitants amoureux de la cité, et qui aiment partager leur passion.

Les coins cachés de Cannaregio, Castello, ici un palais, là un marchand de légume devant une église, et des canaux, des reflets, des couleurs…

Et pour une fois, vous n’aurez pas à jouer des coudes pour admirer le Pont des Soupirs…

Merci à Luca et Daniela pour ces images, n’hésitez pas à visiter leur site, surtout si vous projetez un séjour à Venise, il est plein de renseignements, de bons plans, d’idées ! Et bien qu’ils vivent à Venise, ils ont ajouté Florence et Rome à leur site, avec là encore plein de trouvailles. https://www.e-venise.com/

Images, souvenirs de la Sérénissime : Cannaregio

Je n’irai pas jusqu’à dire « mon quartier préféré », parce que ce serait presque mentir : j’aime beaucoup Castello, et Dorsoduro, et San Polo/Santa Croce ! Mais j’avoue que j’ai un petit faible pour Cannaregio. Nous y avons souvent logé, près du campo dei Mori et de la maison du Tintoret, et c’est un quartier à la fois calme, populaire, et vivant. Par contre, je ne sais pas très bien comment vous le présenter… peut-être en vrac ? avec ses maisons tantôt basses tantôt à étages, avec ses palais et leurs portails, avec ses quais animés en soirée, ses ruelles et ses ponts dont un devenu rare à Venise : sans parapet ! …

Cannaregio, c’est aussi là qu’on trouve le Ghetto.

En fin de journée, sur les quais baignés de soleil c’est le moment d’une pause, les cafés ont sorti leurs tables, les habitants viennent discuter, boire un Spritz…

Pour les courses, entre les petits commerces (y compris un torréfacteur), une boutique bio et produits sans gluten, des « caves à vin », et le magnifique « super-marché » logé dans un ancien théâtre (une découverte de Raymond), vous n’avez que l’embarras du choix !

Nous avons trouvé de belles adresses un peu partout dans Venise, nous avons beaucoup marché, tourné, nous nous sommes perdus et retrouvés dans des quartiers pleins de charme, aux reflets magiques, mais j’avoue, Cannaregio reste mon petit coup de cœur.