Tournesols, encore

Tournesols, encore

C’est le moment ! Ils commencent même à faner dans certains champs, et j’ai bien failli encore une fois les manquer ! Alors aujourd’hui, j’ai profité de la température clémente pour aller dans les champs voisins avant que les fleurs ne disparaissent.

Au-dessus des arbres verts, le bleu et le gris se partagent le ciel

Sur les coteaux, au loin, le vert des tournesols mûrs et le beige des champs moissonnés se mélangent à l’or des tournesols encore en fleurs, formant de magnifiques damiers.

Sous le vent d’ouest, les pétales sont un peu échevelés, mais lorsque le soleil éclaire cette mer de fleurs, c’est un flamboiement d’or (et de vert) somptueux.

A la limite des champs, les coings seront bientôt prêts à être cueillis.

Dans le pré en jachère, se balançant au vent, les herbes deviennent dorées sans pour autant concurrencer les tournesols voisins..

Le mois d’août est là. Journées de canicule entrecoupées de journées plus calmes. Visites des ami-e-s et de la famille. L’été…

Dans mon jardin d’été, bis…

colchique ou crocus? 25août14_3621

 

 

Premier jour de septembre, et qui dit septembre dit presque automne… pourtant, en ce moment, c’est bien l’été ici ! Mais c’est vrai, les colchiques (qui devraient être mauves, non ? et bien chez nous c’est jaune, allez savoir pourquoi ?) sont là, et aussi ces plantes dont je n’arrive jamais à me souvenir du nom, mais qui sont si jolies quand les fleurs commencent à s’ouvrir et passent du vert au rose tendre. Les bourdons semblent en raffoler, comme ils aiment aussi la sauge de Jérusalem, ou la véronique… toutes ces fleurs dans lesquelles ils plongent et en ressortent couverts de pollen !

Et cet après-midi, le jardin bourdonnait… du plus petit au plus grand, chacun faisait son travail, sous l’œil vigilant de certains…je surveille_3612

 

 

 

J’ai bien aimé voir ce bourdon entrer complètement dans une fleur d’althæa, et se dépatouiller pour en ressortir, tout « empollennéisé » bien sûr !

Bref, la nature n’a pas fini de me ravir, qu’elle soit dans nos jardins (même si le nôtre est loin d’être un jardin civilisé…), ou qu’elle soit « sauvage ». Tiens, d’ailleurs, avant que les chasseurs ne commencent à envahir nos bois, il faudrait bien que j’aille y faire un tour, dans nos bois, voir par exemple si notre dragon gardien de la forêt est toujours à sa place, si les sentiers ne sont pas trop ravinés. Car dans 27 jours ce sera la dernière randonnée de l’année à Galembrun… C’est vrai qu’en ce moment je profite plutôt, avec le retour de l’été ( 😉 ) de la baignade quotidienne. Et là aussi, la lumière est si belle, que nous avons droit à de beaux reflets avec lesquels je me suis amusée à jouer hier

Profitons bien de ces jours d’un été enfin arrivé, et souhaitons qu’ils continuent dans un bel été indien, pour le plaisir des yeux, et des jardins !