Fiesta del Nopal

Cette dernière fin de semaine, une fête autour du nopal, à Launac, m’a permis de découvrir cette plante. Mais elle n’était pas la seule invitée du jour ! Cactus, piments, produits mexicains (artisanat et alimentation), graines Kokopelli, ail, légumes, et plein d’autres plantes…

Quel dommage, comme je ne vais pas au marché de Grenade, je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais je suis curieuse, alors, même sans info j’y serais allée. Et l’Office de Tourisme des Hauts Tolosans l’ayant affiché sur son agenda du week-end, j’ai eu un peu d’information. Pas de distributions sur le marché de Launac, et quand les affiches sont arrivées, aucune adresse pour se renseigner ! L’organisateur, rencontré sur place, avait inondé dit-il les communautés mexicaines et latino-américaines de Toulouse, et se plaignait du peu de visiteurs… il est vrai que pour venir à Launac, si l’on n’est pas motorisé, c’est un peu compliqué en semaine et c’est pire les fins de semaine 😦 . Bref. J’y suis allée, et j’ai beaucoup aimé.

D’abord, qu’est-ce que le Nopal ? Tout simplement la figue de Barbarie…. ces morceaux rouges, dans l’assiette de dessert proposée sur le stand de KAJUARD ( https://kajuard-plantes.com/ ), l’organisateur de ces festivités.

Ce n’est pas très évident, ce fruit, quand il est ouvert… rouge, brillant, plein de graines, les morceaux vous glissent entre les doigts… mais c’est bon ! Parmi les animations proposées, nous avons appris (bien que ce ne soit pas le moment) à faire des semis de nopal : vous ouvrez le fruit, vous le mangez, en prenant soin de ne pas avaler les graines (il l’a dit trop tard, pour ma part, j’avais déjà tout mangé 😉 ), puis vous nettoyez ces graines, vous les séchez bien, vous préparez un petit pot avec un mélange de terreau et sable, vous ajoutez de l’eau, vous patouillez bien tout ça, vous remplissez votre pot de ce substrat, presque jusqu’en haut, vous posez vos graines, vous ne les enfoncez pas, juste un peu tassées, vous couvrez d’une couche de sable, et vous n’oubliez pas d’arroser tant que la plante n’a pas pointé le bout de sa feuille !

Bon, mais avant d’en arriver là, il y avait plein de découvertes à faire, dès l’entrée de la salle des fêtes. Producteurs bios de piments (je n’ai pas compté les variétés, mais Espelette peut aller se rhabiller…), d’ail dans tous ses états, d’huile, de potirons et potimarrons, de plantes aromatiques, de patates douces de toutes les couleurs (enfin, presque), de fleurs de saison, et même, dans un coin, quelques irréductibles citoyennes ont profité de l’occasion pour faire signer la demande de référendum à propos des aéroports de Paris.

Dans la salle, des cactus en veux-tu en voilà, des produits autour du nopal, les graines Kokopelli ( https://kokopelli-semences.fr/fr/ ), des produits alimentaires mexicains, un coin cuisine – restaurant, sur l’estrade un coin où les enfants pouvaient dessiner ou colorer les têtes de la fête des Morts (et oui, c’est l’époque, tout comme chez nous. Finalement, la fête des morts est un rituel pratiqué dans de nombreuses cultures et religions, qui consacrent souvent un ou plusieurs jours fériés à la commémoration des défunts, où que l’on soit… ), des produits artisanaux superbes, colorés et de qualité (Riou Artesania, sur FB)… et même un stand d’huîtres et vins du coin proposé par le petit magasin « Chez Nine » !

Parmi les animations proposées, dont je mets le programme récupéré sur la page FB de Kajuard, une conférence sur le nopal, par un professeur, qui nous a raconté toutes les vertus et tous les bienfaits de cette plante, études à l’appui. J’ai commencé à tester aujourd’hui la poudre de cladodes de nopal… ben, ça a intérêt à être efficace, parce que ce n’est pas terrible terrible à avaler 😉 !

Et un atelier démonstration de greffage :

Avec tout ça, l’après-midi, même avec une heure en plus, est vite passée ! J’ai laissé les kokedamas se balancer devant la salle, certaines plantes tête en l’air, d’autres tête en bas 😉 , et arrivée à la maison, le soleil commençait à décliner… reflet sur les vitres de la voiture !

Une bonne idée, cette Fiesta du Nopal ! A refaire… même si la foule n’était pas au rendez-vous. Ce n’est pas facile de faire bouger les villages, mais il faut s’obstiner, et continuer à proposer des animations, prouver qu’il n’y a pas qu’à « la ville » que se passent les choses intéressantes… Soyons curieux !!!!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s