Images, souvenirs de la Sérénissime : Rialto

Parmi les emblèmes de la ville, bien sûr, il n’était pas question d’oublier le fameux pont du Rialto et tout ce qui l’entoure : marchands de tout et n’importe quoi (ou pas loin) sur le pont lui-même, puis le long de la Ruga dei Orefici… Et bien entendu le marché : celui de la pescaria, celui des fruits et légumes. Bruits, couleurs, odeurs…Pour y arriver, nous avons pris un traghetto (gondole-bac…), un peu impressionnant car on traverse le grand Canal plutôt encombré le matin !

(le gondolier du traghetto et le Canal vu du banc du Traghetto, ce sont des photos de Guillemette, les miennes était complètement ratées…). Avec le traghetto, nous arrivons sur le marché directement, côté poissons. Au fond, le plus intéressant à regarder, ce ne sont pas les étals aux multiples variétés de poissons et crustacés, mais… les mouettes et goélands qui règnent en maître sur le quai derrière le marché, guettant la moindre miette à piquer ! Pas farouches pour un sou, ils attendent la fin du marché… Pendant que chacun essayait de prendre « LA » photo du jour ou du siècle, Manon a sorti son carnet de croquis, et dessiné les gourmands sous l’œil un peu blasé du lion …

Finalement, chacun est parti de son côté, Raymond pour « un ombra » au petit bistrot du marché (photo de Guillemette), les filles pour faire les touristes au milieu des stands divers, et moi pour un petit coucou au Gobbo du Rialto, qui soutient l’escalier par où grimpait le crieur pour annoncer les lois…

Finalement, je trouve que ce pont du Rialto, bourré de touristes et de boutiques, n’est pas très agréable en journée… je n’ai même pas eu envie de faire des photos, à part une de chaque côté du pont, et ce clin d’œil :

Il y a tout de même quelques boutiques qui valent qu’on s’y arrête, un fabricant de masques à la jolie devanture, ou la boutique des gondoliers…

Du haut du pont, bien sûr, la vue sur le canal et la ville est superbe, mais la bousculade est telle qu’elle peut vous décourager, alors… on admire de loin, depuis les quais voisins, ou du vaporetto, par exemple, en fin de journée quand on rentre bien fatigué des balades… A voir peut-être, mais nous n’avons pas choisi d’y aller, depuis la terrasse du bâtiment tout nouvellement rénové, il Fondaco dei Tedeschi ?

Voilà pour aujourd’hui, mais le Rialto ou du moins son quartier mérite bien plus que quelques minutes, car dès qu’on s’éloigne des boutiquiers et du pont, on retrouve la vie quotidienne vénitienne.

Je vous propose Cannaregio pour la prochaine balade. En attendant, et pour terminer cette courte page, quelques goélands :

PS : vous pouvez aussi aller faire un tour sur le blog de Guillemette, les photos sont superbes, et son univers est différent 😉 : https://uneviedallegresse.wordpress.com/category/ma-vie/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s