Le (petit) bois de Galembrun

30oct2015_8967Dans la suite de mes questionnements, hier… une page découverte ce matin sur un blog. Poignant témoignage. Qui m’a particulièrement touchée. Des questions, nous nous en posons tous, que faire, comment, doit-on, peut-on… mais là, ce sont surtout des réponses, du concret : https://unpeudamouretdeaufraiche.wordpress.com/2015/10/25/une-minute-de-silence-nest-pas-un-hommage-cest-un-crime/ .

Une page aussi qui nous permet de croire, d’espérer que tout n’est pas perdu, que l’Humain existe encore…

Pendant mes marches quotidiennes, j’avoue, je fais un peu le vide, pour juste respirer, et voler un peu de sérénité à la nature… ça n’est pas toujours gagné, mais quand c’est le cas, quel calme dans le cœur !  Aujourd’hui, je suis descendue vers le bois de Galembrun. Vous allez bientôt saturer de feuillages dorés ou roux… mais moi, je ne m’en lasse pas. Il ne reste plus qu’une forêt (bien grand mot, notre forêt de La Pleysse n’ayant pas grand chose à voir avec les forêts de Sologne par exemple…) à visiter autour de notre hameau, rassurez-vous 😉 ! Quant au bois de Galembrun, aujourd’hui, c’était une merveille ! Bon, d’accord, le départ de la marche n’était pas rassurant : dans le village, la haie bordant le chemin qui descend vers le bois a eu droit à une coupe sauvage, et à l’entrée du bois un imbécile s’est débarrassé d’un truc en métal… la déchèterie n’est pourtant pas loin…

Heureusement, la vue sur ce chemin de coteau est bien belle, les collines, d’un côté le petit bois de ma balade d’hier (au fond après les champs labourés, à flanc de coteau), et en face, tout en bas, le bois de Galembrun.

Oui, j’écris « balade », car je ne randonne pas, je « chemine », je me promène… et je déguste. Les couleurs, les odeurs, les bruits de la forêt, les feuilles qui chuchotent dans le vent, une galopade dans un fourré, les oiseaux qui chantent ou se préviennent les uns les autres de mon intrusion dans leur domaine… moments de grâce. Pour les couleurs, moi qui trouvais que les arbres tardaient à se transformer, en ce moment, je suis gâtée !

Notre dragon gardien de la forêt a un peu vieilli, je trouve, depuis ma dernière visite… mais il est encore là !30oct2015_8962

Et au retour à la maison, sur la table de la terrasse, un papillon se reposait. Il aurait été plus beau sur le chrysanthème roux devant mon bureau, mais ce n’était pas son choix… (et je ne sais pas faire des trucages!)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s