le retour…

Venise

Je l’avais un peu prévu, ces outils qui sont là en principe pour faciliter la communication sont tout de même un peu énervants à manipuler quand on n’est pas un gamin de 15 ans qui a bu ses biberons avec les doigts sur un clavier, mais une mamie qui aime bien partager avec d’autres ses envies, ses émotions, ses découvertes… Bref, je n’ai pas réussi à glisser un ou deux commentaires ni une ou deux images de ce passage à Venise pendant le séjour ! Mais me revoici ! J’ai mis du temps à trier les photos, je suis encore un peu à Venise en fait, j’ai du mal à émerger (la fatigue des 8 à 9 heures de marche quotidienne continue à se faire sentir, et le beau rhume attrapé au retour de Burano sous une pluie diluvienne et un bel orage n’arrange rien…). Je ne vais pas vous refaire le séjour, jour après jour, même si j’ai réussi à tenir à peu près régulièrement un journal de bord, vous risqueriez de vite vous fatiguer. Alors, dans le tas de photos qui restent, malgré un premier puis un second tri, je vais essayer de sortir celles qui seraient un peu mes préférées… ou alors faire un inventaire à la Prévert… En tout cas, dimanche 23, à l’arrivée, c’est notre maison à Cannaregio, plein les yeux d’entrée : une ancienne maison, genre maison de famille, vieux sols vénitiens, petit jardin… un grand ciel bleu…

d’accord, le premier week-end de Carnaval (le deuxième aussi, d’ailleurs), c’est le grand bazar sur les « axes principaux », mais une fois sortis de là, quel calme ! Même Ca’ Pesaro il n’y a pas un chat…San Marco Ensuite, toute la place San Marco, le grand jeu ! Visite du palais des Doges de bas en haut (et depuis peu, c’est vraiment tout en bas que l’on va, avec la visite « itinéraires secrets des Doges »), une guide bien amusante et surtout intéressante. Pas de photos, mais quelle importance, à la sortie, les masques et les costumés sont là… les touristes aussi (dont, je sais, je fais partie !), certains sont d’ailleurs là plus que d’autres et ne se gênent pas pour vous bousculer, se glisser devant votre objectif, s’installer entre deux costumés pour la photo-souvenir… c’est la règle du jeu, mais parfois un peu trop la règle du JE… Musée Correr, les alentours, la journée passe vite, les jambes tirent, le vaporetto est là pour nous rapprocher de la maison ! … un marbrier installé (pour encore un peu de temps) en plein Venise… une fonderie, la dernière encore en activité dans Venise, risque d’incendie oblige, mais comme elle est en bord de la lagune, en haut de Cannaregio, elle est toujours là, et les ouvriers sont très accueillants… un atelier de souffleur de verre vrai de vrai (et qui travaille de plus en plus pour les émirats et autres potentats du monde entier, ceux qui ne se contentent pas de made in China)…

San Giorgio et son campanile avec vue imprenable sur San Marco, la Giudecca, le palais Mocenigo nouvelle version absolument superbe, la scuola di San Rocco éblouissante, la belle vieille basilique Santa Maria e Donato de Murano, les trésors d’Accademia, les ors de La Fenice… musées, églises, tableaux en veux-tu en voilà…

et le bonheur de flâner dans les rues, en se perdant parfois malgré les cartes des uns et des autres… de beaux ponts en fonte, ou celui tout près de chez nous sans parapet… à éviter de prendre une nuit de fête…, vieux murs, statues de ci de là, sur un mur, au-dessus d’une porte… restaurants de quartier ou plus « classe » (mais toujours raisonnables !), le soleil, la pluie, du gris, à nouveau du soleil…

reflets sur l’eau des canaux, altanas sur les toits des maisons… campaniles penchés, à tel point qu’on ne sait plus comment photographier le lieu…, palais restaurés, murs à rénover, des grues un peu partout, Venise rénove, restaure, mais il semble que ce soit un bien long chantier…

canaux embouteillés par canots, barques de chantiers ou de livraisons, gondoles… de temps en temps, entre deux maisons, un jardin caché, lieu de rêverie… les couleurs de Burano sous la pluie…

les surprises de l’acqua alta… le calme de San Lazzaro, après tant de folles journées… Bon, je pense que je vais devoir faire plusieurs pages car, entre les costumes, les surprises du quotidien, les ciels de la lagune, les calle et les corte, les reflets, les portes, les gourmandises, décidément, c’est trop pour une seule page !

Alors, à bientôt… je replonge dans les photos pour encore et encore trier…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s