La fin de l’été…

… mais ni plage abandonnée, ni coquillages et crustacés en cette fin d’été, comme le chantait BB (pour les fans : https://youtu.be/Bbkwrf5lMqc ). Quoique… on aurait pu, puisque nous sommes allés deux jours du côté de Mimizan et Arcachon, en début de semaine. Ce fut du rapide, avec une chaleur écrasante le lundi, 39° sous les pins, un peu plus frais sur la plage, un peu de pluie le mardi matin pour ensuite retrouver un ciel radieux. Voilà pour la météo 😉 … Donc, route le dimanche après-midi vers Saint Paul en Born. Traversée du Gers, les vignobles de l’Armagnac, et enfin les pignadas ! et… l’océan ❤

Première balade, lundi matin, le lac d’Aureilhan. J’avais bien repéré d’autres visites possibles, mais fermé le lundi, ou sur rendez-vous… comme nous n’étions pas là pour longtemps, nous sommes restés dans les environs. Aucun regret, cette petite marche le long de la « promenade fleurie » d’abord, puis le long d’une partie du lac d’Aureilhan est une merveille. Un jardin paradisiaque, dont j’ai raté toutes les photos 😦 , trop de lumière, et mes yeux qui me rejouent des tours… mais les vieilles barques au milieu des roseaux, les cabanes de pêche, les pins, et tout au fond ce château qu’on devine, celui de Hugh Grosvenor, duc de Westminster. Château fréquenté par de nombreuses personnalités dont Coco Chanel, qui, trouvant l’endroit agréable, avait ouvert à Aureilhan un centre de vacances pour ses cousettes afin qu’elles profitent du bon air de l’océan et des pins… Le lieu est magique, vraiment.

Pour l’après-midi, j’avais préparé un circuit sympa vers le sud, avec un musée en plein air qui semblait bien intéressant, puis un village aux vieilles maisons rénovées, une église toute décorée, une peu de baignade, le phare de Contis… entre pignadas et océan. Mauvais choix de départ, nous avons bien trouvé le lieu de ce musée qui promettait de belles découvertes, mais il n’y avait plus de musée ! Le guide Vert devait dater un peu… Nous avons donc continué sur les petites routes bordées de pins parfois hauts, parfois en formation. Fougères, bruyère, de temps en temps une ferme landaise, son airial, et sa vieille grange qui me rappelait des souvenirs de jeunesse… Pas de déception avec le village de Lévignacq, les vieilles maisons étaient au rendez-vous dans presque tout le village, rénovées pour la plupart ! A côté de l’église, une très belle maison de maître (cabinet médical mais sur la porte un panneau indiquait que le docteur était malade 😉 ).

Et l’église, voûte en bois, entièrement peinte, un beau retable, chapelles ornées et peintes, le tout étonnant et magnifique. Par contre, sur le petit papier explicatif des scènes, mis à disposition des visiteurs à l’entrée de l’église, aucun nom de peintre…

Le circuit a continué vers l’océan… un peu moins de chaleur, tout de même. Baignade pour moi, à Cap de l’Homy. Plage surveillée, mais marée descendante, et ça tirait bien…, je n’ai même pas pu passer les premières vagues ! Mais quel délice… Le phare de Contis, prévu au programme, situé au milieu de la forêt, n’est plus accessible en septembre, alors… fin de la balade et retour à « La Clairière » !

Petite pluie le mardi matin, mais vite finie. Cette fois nous partons vers le nord 😉 . Premier arrêt, La Teste de Buch. Beau bâtiment au centre ville qui abrite la bibliothèque municipale. Restaurant bien agréable juste à côté, avec une terrasse ombragée (nous n’avons pas réussi à trouver le nom de cet arbre aux branches noueuses qui voisinait avec de jeunes platanes, le connaissez-vous ?). Et un tag tout rose…

Direction le port, les cabanes à huîtres. Ce n’était pas le bon moment pour la dégustation, toutes les cabanes étaient fermées…

Deux panneaux à l’entrée des cabanes, « paroles de femmes » et explications sur la pêche

Nous avons ensuite traversé la « ville d’été » d’Arcachon, puis longé la côte jusqu’à la dune du Pilat. La visite de la ville, ou du moins la découverte de ses villas, jardins, et autres grandeurs bourgeoises ou aristocratiques, ce sera pour une autre fois…

Et bien entendu « LA » dune ! Tant qu’à faire du tourisme, autant le faire jusqu’au bout… heureusement, il faisait bien moins chaud que la veille ! Parce que, non seulement grimper la dune (oui, par les escaliers, faut pas exagérer… et puisqu’ils sont installés jusqu’en octobre, pourquoi s’en priver ? bon, 154 marches tout de même), donc non seulement arriver en haut de la dune c’est assez sportif, mais en plus un grand spécialiste en je-ne-sais-quoi a décrété que le masque était obligatoire sur tout le site ! Je pense que la personne qui a pondu cet arrêté n’a jamais dû marcher autrement que de sa voiture à son bureau et vice-versa… Oui, j’avoue avoir de temps en temps respiré normalement, et je n’étais pas la seule.

Site impressionnant. Que l’on regarde vers la forêt ou vers l’océan.

Retour vers notre campement par la route des lacs, magnifique, et un dernier arrêt à Port Maguide, sur le lac de Sanguinet.

Ces deux jours ont été trop courts, c’est certain… mais la prochaine fois, j’aimerais bien faire tout le tour du bassin d’Arcachon, je sais qu’il y a beaucoup de belles découvertes à y faire, on m’a déjà donné au moins deux visites extra-ordinaires à voir 😉 … On verra !

4 réflexions sur “La fin de l’été…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s